Ingénieurs en Soudage

Cette page Web a été créée pour aider les ingénieurs en soudage impliqués dans les programmes de certification CWB. Il est dédié au développement, à la qualification et à l'acceptation des procédures de soudage. Vous trouverez ici des informations utiles pour vous aider dans vos activités quotidiennes liées aux modes opératoires de soudage, y compris des informations supplémentaires relatives aux normes de soudage CSA telles que CSA W47.1, W59, W47.2, W186, W48 et autres, des détails sur l’administration des articles spécifiques aux modes opératoires de soudage des normes.

BULLETIN pour Ingénieurs en Soudage | Automne 2022 PDF ICI

BULLETIN pour Ingénieurs en Soudage | Automne 2021 PDF ICI

BULLETIN pour Ingénieurs en Soudage | Automne 2020 PDF ICI


ÉVÉNEMENTS PASSÉS

Forum pour Ingénieur en Soudage – Été 2021

Q & R- Toutes les questions du forum ont reçu une réponse et peuvent être trouvées ICI.

Cliquez ICI pour l'enregistrement de la présentation. Cette vidéo a été enregistrée lors du Forum pour Ingénieur en Soudage qui s'est tenu le 14 juillet 2021. Cliquez ICI pour le PDF de la présentation.

Forum Pour Ingénieurs en Soudage - Automne 2020

Q & R- Toutes les questions du forum ont reçu une réponse et peuvent être trouvées ICI.

Cliquez ICI pour la présentation. Ce vidéo a été enregistré lors du forum pour ingénieurs en soudage du 26 novembre 2020.


 

Opérations du département des procédures de soudage

  1. Soumissions des modes opératoires de soudage au CWB
    1. Toutes les modes opératoires de soudage doivent être envoyés à procedures@cwbgroup.org
    2. En retour vous recevrez un courriel confirmant la réception de vos modes opératoires de soudage au CWB
    3. Tous les documents doivent être envoyés en format PDF
  2. Revue par CWB
    1. Une fois la revue des modes opératoires de soudage sera complétée, nous communiquerons nos conclusions par retour de courriel (ingénieur et client)
    2. Lors de la revue, trois options sont possibles:
      1. Les modes opératoires ont été acceptés
      2. Les modes opératoires nécessitent des essais de qualification
      3. Les modes opératoires nécessitent des modifications
    3. Notre délai maximal de réponse est de trois jours ouvrables
  3. PQR reviews
    1. When PQR results are completed, a review letter confirming the test results will be sent
    2. Corresponding welding procedures will then have to be revised as per the PQR and return for final review/acceptance

Commentaires au sujet de la norme CSA W47.1-19

Annex E – Essais de résilience

Voici les commentaires du CWB au sujet des essais de résilience selon l'annexe E

La nouvelle annexe E de la norme CSA W47.1-19 limite uniquement l'épaisseur minimale qualifiée lorsque des essais de résilience sont requis, il est clairement spécifié de ne pas faire référence aux articles 11.4.2, 11.4.3 et 11.4.4 lorsque seules les propriétés de résilience doivent être testés. Il s'agit d'un changement important par rapport à l'annexe E de la version précédente de la norme CSA W47.1 où le tableau 13 limitait l'épaisseur maximale qualifiée pour les essais de résilience. Jusqu'à nouvel ordre, nous suivrons les exigences de l’annexe E de W47.1-19 lorsque valeurs de résilience seront spécifiés sur des FDMOS. Vous trouverez ci-dessous quelques précisions.

Limitations concernant les épaisseurs qualifiées (E.2.3)

Jusqu'à nouvel ordre, nous ne prendrons pas en compte les clauses 11.4.2, 11.4.3 et 11.4.4 lors de la revue de FDMOS incluant des valeurs de résilience. Notre revue sera réalisée seulement en suivant les exigences de l'annexe E, sans considérer les tableaux 13, 14 ou 15 de W47.1 qui limiterait l'épaisseur maximale qualifiée. Les points suivants devront être considérés:

  1. Lorsque l’essai est réalisé en une seule passe pour qualifier des valeurs de résilience, la température maximale entre passes doit être régie par le préchauffage utilisé pendant l’essai (les températures de préchauffage et d'inter-passes maximales qualifiées doivent être la température réelle de préchauffage + 56°C)
  2. Quand l’essai est réalisé en position 3G, l’apport thermique linéaire maximal qualifié correspond à celui produit lors du soudage de l’assemblage d’essai
  3. Quand l’essai est réalisé en position 1G, 2G ou 4G, l’apport thermique linéaire maximal qualifié peut être jusqu’à 10% supérieur à celui produit lors du soudage de l’assemblage d’essai
  4. Pour déterminer l’apport thermique linéaire qualifié, la note 1 du tableau E.2 doit être considérée

Métaux de base qualifiés (E.2.5 b))

Le métal de base à utiliser pour les essais de qualification doit être un des grades énumérés à l’article E.2.5 b). Le niveau résilience des aciers utilisé pour les essais qualifieront les acier avec un niveau de résilience équivalent ou supérieur, ce que nous avons toujours fait dans le passé.  Des aciers avec des niveaux de résilience inférieurs à ceux des aciers utilisés pour l’essai seulement si les valeurs de résilience spécifiées pour la soudure et la zone affectée thermiquement corresponde à niveau de résilience de l’acier en cause.

Commententaires au sujet de la norme CSA W186-1990

Qualification des modes opératoires de soudage selon CSA W186 pour les barres d'armature

La qualification des modes opératoires de soudage en vertu de la norme CSA W186 est très différente des autres normes de soudage CSA. La norme CSA W186 traite du soudage des barres d'armature comprenant trois types d'assemblages soudés: soit par aboutement direct, soit par aboutement indirecte (en demi-V à bord tombé ou en V à bords tombés) et finalement les assemblages en T (soudure d'angle). Vous trouverez ci-dessous les types de tests de qualification pour chaque type de connexion :

  • Aboutement direct: Tel que requis à l’article 8.3.4 et montré à la figure 2 de la norme, deux essais sont requis, un pour la barre de plus grand diamètre et l’autre pour la barre de plus petit diamètre.  Les deux assemblages soudés doivent subir un essai de traction et doivent démontrer une résistance ultime à la traction 1.25 fois la limite élasticité spécifiée de la barre.  L’essai pour les aboutements directs est pas simple et ne peut pas porter à confusion comme c’est le cas pour les aboutements indirects.
  • Aboutement indirect: Tel que requis à l’article 8.3.5 et montré à la figure 14 de la norme, deux essais sont requis, un pour la barre de plus grand diamètre et l’autre pour la barre de plus petit diamètre.  Les deux assemblages soudés doivent subir un essai de traction et doivent démontrer une résistance ultime à la traction 1.25 fois la limite élasticité spécifiée de la barre.  L’essai pour les aboutements indirects n’est pas simple et peut porter à confusion.  Il y a deux points importants à comprendre à la figure 14, premièrement la partie centrale de l’assemblage est formée de deux barres et non d’une seule barre continue, et deuxièmement la longueur des soudures est critique et doit être déterminée à l’aide des formulaires décrites dans les notes de la figure 14.  Si la longueur des soudures est supérieure à ce qui est admit l’essai sera invalide, si la longueur est inférieure à ce qui est admis alors la traction pourrait ne pas satisfaire aux minimum requis.  À noter que la longueur des soudures est toujours spécifiée lorsque nous spécifions les essais.
  • Assemblage en T (soudure d’angle): Tel que requis à l’article 8.3.6 et montré à la figure 6 de la norme, deux essais sont requis, un pour la barre de plus grand diamètre et l’autre pour la barre de plus petit diamètre.  Chaque assemblage doit être coupé en quatre sections pour effectuer des macrographies qui doivent satisfaire à l’article 7.5 de la norme.

De plus, les variables essentielles de l’article 8.3.3 de la norme exigent que chaque position soit qualifiée indépendamment. Ceci est différent des autres normes de soudage CSA où la plupart du temps la position à plat est qualifiée par toute autre position.

Commentaires au sujet de la norme CSA W59-18

Les exigences de préqualification spécifiques de la CSA W59-18 pour le GMAW pulsé

En vertu de la norme CSA W59-18, le procédé GMAW en mode pulsé est considéré comme étant préqualifié dans toutes les positions, cependant certaines restrictions s’appliquent :

  • La configuration des joints doit rencontrer les dimensions spécifiques au procédé GMAW-P des tableaux 10.1 et 10.2
  • La dimension maximale des soudure monopasse doivent satisfaire aux limitations de l’article 10.5.3.1 pour les positions plat et horizontale, de l’article 10.5.3.2 pour la position verticale et de l’article 10.5.3.3 pour la position au plafond
  • Le diamètre minimal du fil doit satisfaire aux exigences de l’article 10.5.3.5
  • La superficie maximale de la section transversale des soudures monopasses doit rencontrer les exigences de l’article 10.5.3.6
  • La vitesse de fil minimale, tel que requis à l’article 10.5.3.8 pour les positions plat, horizontal et au plafond, doit être doit (pour n’importe quel gaz de protection) :

Pour 0.9mm: 400ipm (10m/min)
Pour 1.0mm: 350ipm (8.9m/min)
Pour 1.2mm: 250ipm (6.3m/min)
Pour 1.4mm: 225ipm (5.7m/min)
Pour 1.6mm: 190ipm (4.8m/min)

Si ces exigences sont satisfaites, la FDMOS pourra être acceptée sans essai en vertu de la norme CSA W59-18.

Certification des produits d’apport

Liste des produits d’apport certifiés sur le site web du CWB

L'utilisation de produits d’apport certifiés par les compagnies certifiées en vertu des normes CSA W47.1, CSA W47.2 et CSA W186 constitue une exigence obligatoire de certification. Une liste à jour des produits d’apport certifiés  par le CWB est accessible sur le site du CWB à: https://www.cwbgroup.org/certification-and-qualification/certified-direc... . Il existe plus de 2750 d’apports certifiés CWB. Pour affiner les résultats de recherche, l'un des champs suivants peut être utilisé:

  • Nom du fabricant, du distributeur ou du fournisseur: Le nom de la société produisant ou revendant le produit d’apport certifié
  • Type: Type de produit d’apport (ex: acier au carbone SMAW)
  • Classe: La classification du produit d’apport (ex: E4918-1-H8)
  • Norme: la norme à laquelle le produit d’apport est certifié (par exemple: W48-18 (acier au carbone SMAW)
  • Lieu de fabrication: le pays où le produit d’apport est fabriqué
  • Désignation de l'électrode: nom commercial du produit d’apport
  • Flux Gaz: le cas échéant, le nom du flux (SAW) ou du gaz de protection avec lequel le produit d’apport est certifié

Pour aider l'utilisateur, la liste est téléchargeable, cependant le contenu peut être mise à jour à tout moment. Les classifications pour les procédés de soudage FCAW et MCAW sont répertoriées pour inclure les nouvelles classifications ouvertes (open classification), conformément à AWS A5.36M, suivies des classifications équivalentes selon CSA W48-06, entre parenthèses. Les anciennes classifications sont toujours indiquées entre parenthèses afin d’aider les utilisateurs à comprendre les nouvelles classifications de AWS A5.36M qui ont été adoptées par la norme CSA W48-18.  À compter du 1er juin 2020, tous les nouvelles SMOS et FDMOS soumis au CWB doivent inclure les nouvelles classifications CSA W48-18/AWS A5.36M. Les nouvelles classifications doivent être utilisées, cependant il y a certaines exemptions où les fabricants peuvent utiliser les anciennes classifications (retained classification).  Il est à noter que la plupart des fabricants de produits d’apport ont choisi d’adopter les nouvelles classifications ouvertes dans lesquelles on retrouve plusieurs désignateurs dans la classification des fils qui donnent une meilleure clarté des propriétés de dépôt de soudure.

Sommaires des changements à la norme CSA W48-18 : Welding Consumables