CSA W48 métaux d’apport et matériaux connexes pour le soudage à l’arc

Cette norme décrit les grandes lignes des exigences de classification et de certification des électrodes de soudage et des fils-électrodes, seuls, ou conjointement avec des mélanges de gaz ou des flux, si applicable.

La norme CSA W48 identifie les exigences de classification et de certification des métaux d’apport de soudage, seuls, ou conjointement avec les mélanges de gaz ou les flux, si applicable. La norme stipule toutes les exigences relatives aux propriétés chimiques et mécaniques des électrodes et les tolérances de fabrication acceptables. De plus, en vertu de la norme CSA W48, le fabricant doit mettre en œuvre un système qualité, qui fournit les directives sur la manière de fabriquer, d’inspecter, d’emballer, d’entreposer, d’étiqueter et d’expédier ces métaux d’apport de soudage.

Ces étapes sont nécessaires pour obtenir la certification:

Une étude du système qualité à l’usine, qui peut durer jusqu’à huit heures.

Les essais seront effectués en conformité avec les exigences de la norme pertinente telle que la norme CSA W48. Le Bureau canadien de soudage doit surveiller le soudage et les épreuves, ce qui prend normalement de six à huit heures pour une approbation ou deux. Il faut plus de temps pour trois ou plusieurs approbations.

Si les installations de soudage à l’emplacement de votre fournisseur sont limitées, des échantillons peuvent être sélectionnés lors de notre visite et ceux-ci seront expédiés au Canada pour les essais. Ainsi, la durée de notre séjour à votre usine en sera réduite; par contre, vous engagerez des coûts au Canada. Vous serez directement responsable de payer les frais de l’organisme effectuant le soudage et les essais, et le CWB facturera les coûts engagés et son temps pour la surveillance au Canada.

Veuillez prendre note que la norme, et la politique du CWB, stipule qu’un représentant du CWB doit vérifier le système qualité en place au point de fabrication et surveiller l’ensemble du soudage et des essais. Le CWB n’a pas conclu, en ce moment, d’ententes réciproques avec d’autres organismes d’inspection.